top of page

Réseau Entreprendre Guadeloupe : Mener les jeunes entreprises guadeloupéennes vers le succà¨s !

Comment entreprendre en Guadeloupe de faàçon pérenne ? Par quels moyens créer, développer une entreprise ou reprendre une activité sur l'archipel ? Quelles sont les meilleures pratiques et cellesà  éviter ? Ce sont quelques unes des questions auxquelles répond l'association Réseau Entreprendre Guadeloupe. L'accompagnement de Réseau Entreprendre Guadeloupe est fait sur mesure ! En effet, les personnes qui veulent entreprendre en Guadeloupe bénéficient du soutien et des conseils de chef·fe·s d'entreprise qualifié·e·s mais aussi d'un accompagnement financier ! Dans notre Caribexpat Live spécial "Retour au pays en Guadeloupe : les clés pour créer son entreprise", Line CHARLES-HELENE, directrice de Réseau Entreprendre Guadeloupe explique en détail le fonctionnement de l'association. En parallà¨le, Agnà¨s nous parle de son aventure d'entrepreneuriat en Guadeloupe. Originaire du Moule et ayant voyagé aux quatre coins du monde, c'est grceà  l'accompagnement de Réseau Entreprendre Guadeloupe qu'elle a pu faire son retour au pays et entreprendre en Guadeloupe !

Comment intégrer le Réseau Entreprendre Guadeloupe ?


La porte d'entrée de Réseau Entreprendre Guadeloupe

En tant que porteur de projet, il faut que vous ayez un projet suffisamment avancé donc un business plan . Nous accompagnonsà  la création,à  la reprise et au développement d'activité.à€ partir du moment oùvous avez votre business plan, avec une vraie étude de marché et un prévisionnel d'activité, nous, en tant qu'association composée essentiellement de chefs d'entreprises membres bénévoles, nous vous aidonsà  ficeler ce projet età  le faire mà»rir dans le cadre de commissions de lecture. Vousêtes accompagnés par des chefs d'entreprise en fonction des failles qui seront déceléesà  la lecture de ce projet. L'idée, c'est de vous permettre de faire progresser ce projet et le faire émerger. Vous rencontrez des chefs d'entreprise dans le cas d'une commission de présélection de lecture de projets. Ensuite, dans le cadre d'un comité d'engagement, votre projet est validé. Les chefs d'entreprise  sont là  pour vous apporter des avis, des recommandations et vous permettre de faire sortir ce projet et trouver les financements adéquats pour lancer l'activité.

Le fonctionnement de l'association

Ce qu'il faut comprendre, c'est que ne sont membres de notre association Réseau Entreprendre que des chefs d'entreprise qui paient une cotisation mais qui nous donnent énormément de temps. L'idée, c'est que tous ces chefs d'entreprise puissent apporter une expertise en fonction de leurs compétences, de leur métier, pour faire grandir un projet et surtout accompagner le porteur pour qu'il puisse se sentir moins seul et éviter les écueils des trois premià¨res années. On leur permet d'avoir ce qu'on appelle des outils de base : des outils de pilotage, de gestion, des méthodes d'entreprise€¦ Notre slogan : €œqui mieux qu'un chef d'entreprise pour aider un chef d'entreprise ?€. C'est vraimentàça : ne pas se sentir seul, rompre l'isolement et pouvoir échanger entre pairs. C'estàça l'idée du Réseau Entreprendre dans le cadre de plusieurs commissions.

Un accompagnement individuel et collectif

Par la suite, c'est un accompagnement individuel par un chef d'entreprise dédié. C'est cette phase qui vaêtre un peu plus longue et qui va permettre aux porteurs de projet devenu lauréats du Réseau Entreprendre Guadeloupe de se lancer en étant bien entouré avec des experts puisque l'accompagnement dure entre 24 et 36 mois. C'est pour permettre d'acquérir toutes les méthodes qu'il faut pour bien piloter une entreprise.Çà a se fait dans le cadre d'un accompagnement individuel mais aussi dans le cadre d'un accompagnement collectif avec des clubs de lauréats oùvous réseautez avec des porteurs de projets qui se lancent comme vous-même mais surtout avec des chefs d'entreprise. Vous avez des responsables de commission qui viennent discuter avec les lauréats sur des sujets qui concernent la vie d'une entreprise. On est vraiment dans le pratico-pratique dans le cadre de ces clubs.

Combien de lauréats ont pu entreprendre en Guadeloupe en 2022 ?

Au total, pour l'année 2022, pour l'instant nous avons 7 lauréats. Nous avons des comités d'engagement qui sont déjà  programmés pour ce mois-ci, d'ailleurs. On espà¨re finir l'année avec 10 lauréats. En termes d'accompagnement il nous faut environ 7à  10 membres pour pouvoir accompagner un lauréat. On fait bien cet accompagnement pour que le porteur de projet puisse sortir son projet mais surtout pour une activité pérenne et pour qu'il puisse en vivre. Pour nous, il est important de bien faire les choses. C'est pouràça que nous sommes limités sur notre nombre de lauréats. On aimerait pouvoir sortir plus de lauréats maisàça supposerait aussi que que l'association puisse grossir et qu'il y ait plus de personnes. Ce sont des chefs d'entreprise qui nous donnent beaucoup de temps mais qui sont aussià  la gestion de leur entreprise. C'est du bénévolat. L'accompagnement est complà¨tement gratuit. Rien n'est payantà  Réseau Entreprendre. La seule chose qu'on demande ensuiteà  nos lauréats, c'est cette réciprocité. Par la suite une fois que l'accompagnement est fini et que le prêt d'honneur est remboursé, €“ on n'en a pas encore parlé mais en plus de l'accompagnement humain, il y a aussi l'accompagnement financier €“ l'idée, c'est qu'il soit lui-même membre actif par la suite pour aider de prochains porteurs de projets.

Quels sont les conditionsà  remplir pour bénéficier de l'accompagnement de Réseau Entreprendre Guadeloupe ?

Dans un premier temps, on n'accompagne que les sociétés donc il fautêtre sous la forme d'une société. Il faut que vous soyez majoritaire au niveau du capital puisque c'est la personne qui prend les décisions qu'on accompagne : c'est elle qui vaêtre challengée par un chef d'entreprise pour prendre les meilleures décisions. Il faut que ce soit votre activité principale, pas juste pour arrondir vos fins de mois. On est vraiment sur des projetsà  fort potentiel de développement et surtout créateurs d'emploi ! Bien sà»r, il faut vraiment que vous soyez ouvertà  l'accompagnement, que vous puissiez échanger, rencontrer votre accompagnateur une fois par mois, participer aux clubs de lauréats une fois par mois€¦Çà a, c'est pendant 24à  36 mois donc c'est un accompagnement sur la durée, justement pour vous permettre de réussir par la suite.

Comment s'organise l'accompagnement financier de ceux qui veulent entreprendre en Guadeloupe ?

C'est un accompagnement financier qui est indissociable de l'accompagnement humain. C'est un prêt d'honneur entre 15 000 euros et 50 000 eurosà  taux zéro qui est garanti par la BPI sur une durée de 5 ans. L'idée, c'est de vous permettre de renforcer vos fonds propres soit en capital ou en compte associé et ensuite d'aller séduire le banquier pour boucler le plan de financement. Le prêt d'honneur doitêtre coupléà  un prêt bancaire. Ce qu'on demande aussi, c'est d'avoir un peu de fonds. Vous avez un projet. Il faut y croire. Il faut mouiller la chemise. C'est un engagement financier également.

Comment trouver les fonds et les personnesà  qui déléguer pour entreprendre en Guadeloupe ?

Il faut se former mais aussi s'informer. Quelquefois,àça peutêtre aussi des échanges de bon procédés avec un ami. Au Réseau Entreprendre Guadeloupe, on vous aideà  trouver des pistes. On vous ouvre aussi notre réseau en vous mettant en relation avec des personnes qui pourraient vous aider. Je dis souvent aussià  mes porteurs de projet que l'idée n'est pas d'avoir toutes les casquettes. On n'est pas forcément bon partout. On est bon dans son métier. Quelquefois, il faut aller chercher l'information. Il y a plein de formations qui sont gratuites et qui sont faites notamment par la CCIG ( Chambre de Commerce et de l' Industrie desàŽles de Guadeloupe) ou la Cité des métiers. Il y a des formations en ligne aussi.Çà a vous permet de vous améliorer.

Comment recruter en tant que petite structure en Guadeloupe ?

Généralement, on passe par Pôle emploi qui, souvent, propose des aides pour le recrutement. Par rapportà  nos chefs d'entreprise, on les met en relation avec quelqu'un qui maîtrise bien tout ce qui ressources humaines, le social et autres. On travaille notamment avec Pôle emploi pour que nos porteurs de projets ou en tout cas, nos lauréats puissent bénéficier des aides qui existent sur le recrutement. Bien recruter, quelquefois,àça peut commencer par un recrutement en alternance. On l'a expérimentéà  Réseau Entreprendre, ce qui nous a permis justement de former cette personne. Par la suite, Sarah, ma collaboratrice, d'abord embauchée en alternance, est maintenant en CDI depuis le mois de septembre 2022.Çà a permet d'avoir des leviers et de trouver des solutions pour ne pas se retrouver avec des charges trop importantes et ensuite de pouvoir monter en compétences.

Réseau Entreprendre Guadeloupe a donc un partenariat avec Pôle emploi ?

Non, pas du tout. On n'a pas de partenariat écrit. On est dans un écosystà¨me. L'association travaille avec tout le monde, quel que soit l'organisme, à  partir du moment oùon est sur de la création, de la reprise ou du développement d'entreprise. L'idée, c'est de trouver des solutions. Dà¨s qu'on a une personne référente, une porte d'entrée, je tapeà  la porte et j'essaie d'avoir des solutions. Ensuite, je les proposeà  mes lauréats.

Est-il possible de recevoir des subventions parce qu'on embauche des profils particuliers ?

Tout dépend du profil. Par exemple, j'ai parlé du contrat en alternance. L'à‰tat a permis d'avoir quelques aides quand vous preniez quelqu'un en alternance avec un certain niveau d'études. Cette prime vous permet de réduire vos coà»ts donc ce n'est pas négligeable. Vous avez toujours cette possibilité d'aller voir ce qui existe. C'est pouràça que je parle toujours de s'informer, de voir quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre dans le cadre d'une embauche. Tout dépend effectivement du niveau auquel on veut et on peut recruter.

Quelles sont les meilleures pratiques quand on décide d'entreprendre en Guadeloupe ?

C'est préparer son projet, se faire entourer pour ne pas rester dans l'isolement. Souvent, on se dit : €œJe n'ai pas envie d'en parler€. On n'en parle pas et on n'avance pas. C'est trà¨s important de faire l'étude de marché. Je le dis souventà  mes porteurs de projet. Sans études de marché, vous ne pouvez pas déterminer votre cible donc vous ne savez pasà  qui vous allez vendre. C'est important de ne pas faire l'impasse sur le prévisionnel financier, ni sur le business plan . Il faut garder la motivation, cette chose qu'on a dans les tripes comme Agnà¨s disait. Quelquefois, on voit des porteurs de projet qui viennent : rien n'est prêt, ils n'ont pas fait de prévisionnel, il n'y a pas d'adéquation entre l'homme et le projet et on se dit : €œIl va falloir leur dire queàça ne va pasêtre possible€. C'est durà  entendre mais ce n'est pas toujours rose. Il faut s'armer de patience, ne pasêtre seul, s'entourer. Il ne faut pas hésiter non plusà  se lancer mais il faut vraiment préparer son projet.

Qu'est-ce que tu aurais envie de direà  ceux qui hésitentà  rentrer pour entreprendre en Guadeloupe mais qui n'osent pas se lancer finalement ? 

Agnà¨s, lauréate de Réseau Entreprendre Guadeloupe, a fait un trà¨s beau témoignage. Je pense que certains ont peut-être peur de se dire :  €œIl faut que je rentre.€. Mais c'est un projet, il faut queàça se prépare. Je pense que ce n'est pas quelque chose qu'on décide commeàça, sauf s'il y a un gros souci familial et qu'on n'a pas le choix. C'est un projet : il y a beaucoup d'excitation, une prise de risque...maisàça doit se préparer donc j'aurai tendanceà  dire qu'il ne faut pas avoir peur. Il y a encore plein de chosesà  faire en Guadeloupe. Il y a de nouveaux métiers d'ailleurs. La crise sanitaire nous a bien démontré que le monde peut s'arrêter. Il peut aussi repartir. Regardez ce que va nous faire Agnà¨s : un laboratoire avec des produitsà  partir d'actifs de chez nous ! Il y a encore plein de sujets, même sur le numérique etc...donc je pense qu'il n'y a pas de raison.    Il faut se préparer. C'est quelque chose qui prend du temps. C'est un cheminement. Il y en a qui disent : €œOn n'a pas besoin de formation€ mais tout dépend du métier. Il faut se former, se rapprocher de réseau pour ne pas faire les choses seul parce queàça permet justement de faciliter l'intégration. Entreprendre, c'est prendre des risquesà  mesurer mais c'est aussi faire des sacrifices. Si on est sà»r de ce qu'on veut et de son projet, il n'y a pas de raison de ne pas le réussirà  entreprendre en Guadeloupe. Agnà¨s peut en témoigner encore mieux que moi puisqu'elle est rentrée et elle a fait tous les sacrifices etàça y est, elle est là  ! On est en train de faire ce bout de chemin ensemble.

Et vous ? Prêt.e.s.à  sauter le pas et entreprendre en Guadeloupe comme solution pour (re)venir y vivre ? Partagez votre avis en commentaire !

Revoir le Caribexpat Live Spécial "Retour au pays en Guadeloupe : les clés pour créer son entreprise" https://www.youtube.com/watch?v=qEv8kYwEKMw&t=2781s Plus d'infos sur ce Caribexpat Live :

  1. Le site web de Réseau Entreprendre Guadeloupe, l'association dirigée par Line

  2. Zoom sur Laboratoire Natiyé, entreprise d'Agnà¨s, lauréate de Réseau Entreprendre Guadeloupe

  3. La CCIG (Chambre de Commerce et de l'Industrie desàŽles de Guadeloupe), mentionnée par Line Crédit photo

  4. Photo de couverture : Facebook - Réseau Entreprendre Guadeloupe Rédaction : Candice Hill œ¨

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page